Focus : écouter de la musique au travail, bonne ou mauvaise idée ?

Focus : écouter de la musique au travail, bonne ou mauvaise idée ?

Depuis quelques années, de nombreuses entreprises Anglo-saxonnes ont remis à jour le "work to music". Le système work to music permet aux employés de travailler en écoutant leur musique personnelle ou d'instaurer une playlist collective diffusée pendant les heures de travail en open-space. Focus sur cette mode encore très peu répandue en France.

--

Il existe indéniablement un lien entre la musique et notre humeur. Cette théorie a été récemment confirmée par une étude récente de l'université de Durham, au Royaume-Uni, et de l'université de Jyväskylä, en Finlande. 

Entendre une chanson que nous aimons nous procure une récompense en dopamine, comme lorsque nous mangeons un plat que nous aimons vraiment ou que nous rencontrons une personne dont nous apprécions la compagnie. La dopamine, la sérotonine, l'ocytocine et les endorphines sont les quatre cavaliers du facteur de bien-être de l'être humain et la dopamine est celle qui est basée sur les réalisations et les récompenses. Lorsque les humains obtiennent quelque chose qu'ils désirent, comme un partenaire romantique, un bon repas ou un nouvel emploi, le neurotransmetteur dopamine est activé et nous nous sentons bien en conséquence. Écouter de la musique que l'on aime peut avoir un effet similaire.

Si nous admettons que la musique peut avoir un effet positif sur notre humeur, nous en arrivons à la deuxième partie de la question. La musique peut-elle avoir un effet positif sur notre productivité au travail ? Et la réponse est ? Eh bien la réponse est qu'il y a beaucoup de réponses et beaucoup d'entre elles se contredisent.

La plupart des informations disponibles proclament les effets d'amélioration de la productivité sur le lieu de travail grâce à la musique, mais cela peut être en partie lié au vaste mouvement culturel qui s'éloigne de l'environnement de bureau étouffant du passé pour se rapprocher des lieux de travail plus libéraux qui font partie intégrante de la culture des nouveaux géants de la technologie tels que Google, Facebook et Twitter, etc.

Cet article de Linkedin est représentatif des nombreux articles disponibles en ligne qui soulignent le lien positif entre l'écoute de musique et la productivité au travail, tout comme celui du New York Times. Cependant, bien que fondamentalement positifs sur la relation musique/travail, ces deux articles mettent en garde contre le fait qu'écouter de la musique peut altérer les capacités cognitives si la tâche en question nécessite l'apprentissage de nouvelles compétences ou implique des compétences linguistiques comme l'écriture.

Par conséquent, si la musique peut améliorer les performances dans des domaines qui requièrent une concentration plus faible, par exemple si le travailleur a déjà effectué la tâche plusieurs fois auparavant, elle peut entraver les tâches qui exigent une concentration plus profonde.

En ce sens, la musique peut avoir un effet positif sur notre humeur et notre productivité si nous effectuons des tâches qui sont désormais assez faciles pour nous, mais peut nous empêcher d'effectuer celles qui sont plus difficiles pour nous et qui exigent donc des niveaux de concentration plus élevés.

Et du côté des employés ? Les plus fervents défenseurs de la musique au travail estiment qu'écouter de la musique en travaillant aide à améliorer les points suivants : 

- Relaxation : la musique peut créer un sentiment de bien-être dans les bureaux en mettant les employés de bonne humeur.

- Concentration 

- Gestion des émotions : Il peut servir d'exutoire au stress dans un espace public, où il n'est peut-être pas approprié d'extérioriser toutes ses frustrations. Il peut également apporter un sentiment de compagnie lorsque l'espace de travail est trop calme ou vide.

- Blocage des distractions : Les écouteurs, en particulier, contribuent à améliorer la concentration de deux manières. Ils bloquent les autres sons. Les employés utilisent souvent des écouteurs pour bloquer les bruits ambiants provenant de l'environnement ou de leurs collègues. Ils agissent comme un signal "ne pas déranger". Les employés utilisent également des écouteurs pour envoyer un signal visuel indiquant qu'ils sont occupés et qu'ils ne doivent pas être interrompus par d'autres personnes.

Alors, bonne ou mauvaise idée ?

Après toutes ces informations vous devez vous demandez quelle est la réponse finale, écouter de la musique au travail, bonne ou mauvaise idée ? La réponse est qu'il n'y a pas de bonne réponse. Les avis sont encore très (trop) partagés, et aucune étude n'a démontré les effets positifs ou néfastes de la musique dans un environnement professionnel. C'est un système qui ne peut malheureusement pas être adapté pour tous les types d'entreprises ou de poste mais qui ne tardera pas à envahir les startup et entreprises innovantes Françaises. De même, il faudra trouver une solution pour que tous les employés soient d'accord pour non seulement écouter les mêmes musiques ou même de la musique tout court ! Sinon, il faudra comme certaines entreprises Anglo-saxonnes, autoriser les écouteurs. 

Cependant, quel avenir pour les échanges entre collègues si tous les employés sont focus entre leur travail et leur musique personnelle ?